Voici le témoignage de notre consultante Amandine, PMO sur un programme de transformation immobilier, sur la période de confinement et la reprise. Un retour haut en couleur !

Comment s’est passé le travail durant le confinement?

Avec de jeunes enfants l’organisation est primordiale. La journée commençait plus tôt, pour 8h, en essayant de caler davantage de réunions jusqu’à 10h, avant que le maison ne se réveille entièrement.

S’ensuivit un break plus long sur le midi pour le repas, les devoirs. Les journées se terminaient plus tard, parfois il fallait travailler même le week-end pour rattraper le retard de la semaine ou anticiper la suivante.

Toute la famille étant présente dans notre petite maison, les enfants viennent te parler alors que tu es en réunion, la petite gazouille ou pleure, le grand te demande où sont ses manettes de PlayStation, ton mari écoute de la musique. C’est fatigant mais c’est une bonne expérience. Pour autant cela ne remplace pas le contact direct. Après les réunions duraient moins longtemps, on allait plus à l’essentiel, c’était limite plus efficace!

Cette période a été longue. Être au même endroit avec les mêmes personnes peut être usant. On a besoin de changer un peu d’environnement mais le confinement a montré que l’on pouvait bien travailler depuis chez soi. Selon le poste que l’on occupe, je pense que 2 jours de télétravail pour 3 jours à l’entreprise peut-être une bonne formule. Il faut conserver des jours en entreprise pour aller voir les gens directement et faire avancer les sujets ou régler les soucis. En période normale, les enfants étant à l’école, les journées seraient très productives.

J’ai commencé ma mission début mars, 15 jours chez le client puis directement le télétravail, je n’avais pas eu encore le temps de rencontrer tous mes collègues. Avec la plupart, nous avons appris à nous connaitre en passant beaucoup de temps en call sur nos sujets, confinement oblige. Depuis que je suis rentrée, fin mai, je m’aperçois que la plupart me connaissent alors que j’ai encore du mal à identifier les personnes (rire).

Quels sont les conseils que tu pourrais partager de cette expérience?

Je pense que le plus important est de disposer d’un espace de travail au calme, un bureau, au mieux avec deux écrans. Après c’est une question d’organisation dans son emploi du temps. Ne manque plus qu’une bonne connexion internet ainsi qu’un bon casque et c’est parfait! Nos outils étaient aussi bien adaptés avec l’utilisation de SharePoint, des applications accessibles sans soucis liés à un VPN.

Quelle gestion des stimuli-numériques?

Je n’utilisais pour ainsi dire pas le téléphone pour le travail sauf pour des appels classiques, plutôt le PC. J’avais les notifications Outlook avec le petit point rouge dans l’onglet du haut qui signale un nouveau message, l’agenda et Teams, toutes sans le son, uniquement les pop-up. Nos outils ont été vraiment bons, nous avons même fait une visio de travail à 30 personnes et cela s’est très bien passée !

Comment s’est déroulé la reprise?

J’étais contente. Cette période a duré longtemps, les derniers jours étaient difficiles. Je suis contente de retrouver le bureau, de changer d’environnement. J’ai eu le sentiment que ce passage a resserré les liens de l’équipe, on a conscience d’avoir partagé quelque chose de spécial. Ce n’est pas que l’on est plus intime, mais cela fait comme si nous nous connaissions depuis 6 mois.

Un petit mot pour la fin?

L’expérience du confinement a permis de montrer que l’on est capable de travailler efficacement à distance. J’aimerais que les entreprises fassent davantage confiance pour moduler les semaines avec du télétravail et des jours en entreprise. Ces jours de télétravail seront davantage efficaces sans les enfants à la maison, également cela permet d’éviter les transports et les embouteillages tout en étant plus présente pour la vie de famille car si on peut commencer plus tôt, on peut être disponible plus tôt pour sa famille. Aller chercher ses enfants à l’école à 16h30, c’est quelque chose que j’ai rarement fait depuis que mon fils va à l’école et si l’organisation du travail me permet de le faire, ça serait vraiment chouette.

Merci pour ton témoignage Amandine!